Critique Culte: Arthur Beatrice Keeping The Peace

« Keeping The Peace » est le 2ieme album du groupe anglais Arthur Beatrice (sorti le 27 Mai 2016).

Très protecteur envers leur musique ils écrivent, enregistrent et produisent eux-mêmes. Retranchés dans un studio de l’est de Londres le N°1 Baltic Place. Avec l’aide de l’ingénieur et co-réalisateur Matt Wiggins ils sortent un album audacieux. Matt a travaillé aux côtés de Adèle, Paul Mc Cartney ou Lana Del Rey. Il a ainsi libéré le talent créatif du groupe. Le groupe s’est aussi entouré de l’orchestre contemporain de Londres. C’est cela qui donne l’ampleur magistrale au disque. Cors dramatique, nappes de cordes sublimes et cuivres dramatiques font mouche. Cet album a été aussi, enregistré aux fameux studios Church (quartier de Crouch Hill) est foisonnant de styles.

C’est un disque fait de pop mélodieuse et enivrante de liberté, de joie… Douceur et passion à petit feu sur ce disque. C’est un cd qui prend peu à peu son ampleur au fil de l’écoute. Un album assez intense, entre ombre et lumières. Un album luxuriant et florissant. Un disque rempli d’emphase ! Le livret de l’album est beau, noir et blanc on y voit le groupe en studio, j’aime beaucoup ce genre d’ambiance intime. La batterie est superbement jouée je trouve. Puis par petites touche des sons électro emballe le tout. Cela donne un son clair et éclatant teinté de reflet jazz du plus bel effet. C’est un bel équilibre entre instruments en tout genre et bidouilli électro. Puis parfois il y a de beaux moments orchestraux qui remplissent la pièce. C’est assez magique, un brin surréaliste.

Il y a dans la voix de Ella Girardot, le grain des plus grands. Une voix gospel mâtiné de jazz. Une voix solaire. Aussi puissante que douce. Elle atteint des notes impressionnantes. Elle dégage une émotion fraiche mais à la fois antique. Une voix aux accents lyrique.

Prenez le large avec Keeping The Peace des Arthur Beatrice

Critique Culte: Arthur Beatrice Keeping The Peace

MES CULTES :

01) Real Life : Pop aérienne et mélancolique. Eclatante et enivrante. Ce piano et cette voix sont d’une beauté naturelle. Avec en plus de belles envolées lyriques c’est mon coup de cœur du disque.

02) Healing : Une ballade langoureuse, émouvante et remplies de cordes sublimes.

03) Who Returned : Mon coup de foudre du disque. Le son électro qui s’emballe et s’envole tel un oiseau est une réussite musicale. La voix de Ella prend soudainement toute son ampleur. Ce son est magistral. Les synthés sont super et la guitare elle est tout aussi bonne.

09) I Don’t Get That Chill : Morceau excellent, beau et fort ! Bonne batterie pour un morceau profond et intense. La fin est sublime.

10) Brother : Puissant comme un fantôme. Il clôt l’album de façon magistrale et lumineuse.

A ZAPPER :

4) Am I Ask : Malgré une bonne batterie et un super saxo, le morceau peine à décoller.

8) Worry : C’est un morceau éclatant mais cela dit je trouve qu’il manque d’âme. Reste la voix et la présence unique de la chanteuse.

Retour à l'accueil