Découverte: Mykki Blanco

Aujourd’hui une découverte aussi étonnante qu’attachante : Mykki Blanco. Icone glamour de la scène hip-hop queer New-Yorkaise.

Mykki Blanco est né en 2012...

Enfant il a été acteur, adolescent il a fondé un collectif artistique et a obtenu des bourses pour deux écoles d’art prestigieuses. Puis plus tard il se fait connaître en tant que « Poète rap » mais impossible de faire rentrer Mykki Blanco dans un moule il est tout à la fois.

Sa musique est bonne, transcendante fait de hip-hop transe, de bon rap. A la pointe de ce qui se fait en ce moment. Nostalgique et futuriste. Aussi profond que mélodique. Cela reste puissant et éclatant. Personnellement je pense que ce genre de son c’est l’avenir du hip-hop, je suis fan de ce mix de référence.

Ses paroles évoquent son monde, le queer rap, l’univers drag, l’isolement dut aux réseaux sociaux, l’intolérance et la haine de la Russie, la marginalisation. Je suis sensible à ce mélange de thème actuel. Sa voix est excellente, son flow unique et porté par son âme et ce qu’ils portent en lui. C’est cela qui touche et frappe !

Son 1er album a été produit par Woodkid et Jermiah Meece du lourd donc. Une collaboration explosive. Qui sonne comme une libération. « HighSchool Never Ends » a tous des plus grands rappeurs du moment : un son moite, une touche de classique et ce flow inimitable incroyable. Le texte traite de l’idée que « l'art n'est qu'une vaste arnaque pour les riches ». Pour illustrer son œuvre Mykki a sorti une belle vidéo où on le voit en fermier luttant contre la violence, la haine et l'amour. Mykki Blanco est clairement a part, unique et différent et ce cela qui me plaît. Il ouvre une porte...

Son 1er album MYKKI sort le 16 Septembre prochain et promet d’être le feu ! Il sera en tournée en France et cela aussi cela promet :

22 septembre – Red Bull Music Academy Festival, Paris
23 septembre – Ubu, Rennes
24 septembre – Festival Scopitone, Nantes
30 septembre – Le Sucre, Lyon
29 septembre ou 01 octobre – Bordeaux

1er clip

Pour écouter le bon son de Mykki Blanco:

BOMBE

J'ai réalisé que j'ai besoin de me concentrer sur moi-même et mon travail. Internet, ça peut déconcentrer. J'avais un problème avec les médias qui essayaient de me définir, soit en tant que drag queen, travesti, rappeur homosexuel, transsexuel ou HIV positif. Tout le monde a besoin de mettre une étiquette sur tout le monde, mais mes vrais fans savent qui je suis

Mykki Blanco

Excellent reportage qui lui consacré par TRACKS:

Découverte: Mykki Blanco

Honnêtement vos sentiments sur l’univers et le son de Mykki Blanco ?

Retour à l'accueil