Découverte: Mélie Fraisse

Mélie Fraisse est un de mes dernier coup de cœur. Son premier E.P m’a séduit d’une façon délicate et harmonieuse.

 

 

Cette jeune artiste qui a été premier prix de violon puis diplômé en ingénieur du son sort un très bel E.P électro, doux, rugueux et délicat. Rien que la pochette signé de Hippolyte/Hentgen me plait énormément  . On se croirait plonger dans un conte féérique. Cela colle bien à l’ambiance des chansons. Cette femme a deux tête  énigmatique et forte face à cette bête.

6 titres électro/pop ou la voix de Mélie est délicate, douce et émouvante. Mais aussi parfois aussi soyeuse que de la soie. Une émotion à fleur de peau. Sa voix telle le chant d’un colibri arrive à atteindre des notes hautes tout en conservant cette fragilité naturelle.

Une pop fragile toute en dentelle. Mélodique et éthéré. Aérienne et simple. Mélie la chanteuse, auteur compositrice est doué. Elle qui est inspiré par J.S Bach, Pink Floyd, Prokofiev, The Doors ou Krafwerk aborde la musique de façon intuitive et organique. Une ambiance unique bien à elle. Comme sur D ou l’électro entêtant tutoie sa voix gracile. Le synthé hypnotique est sublime. Pour sa ballade The Decay toute son émotion vocale vous emporte et vous touche, le violon est merveilleux. Pour la chanson Hémisphère qui clôt son disque c’est troublant c’est voix et ce son qui se mixe et se marie. J’aime bien cela.

Son 1er single A Walk une honnête chanson électro. Est porté par une merveilleuse vidéo en animation ou une femme déambule dans un monde noir et coloré.

Je vous laisse en compagnie de la sirène Mélie Fraisse.

Découverte: Mélie Fraisse

Est-ce que Mélie Fraisse vous a séduit autant que pour moi ?

Retour à l'accueil